Atelier Mug !

L’album « Prenez du soleil » avance à grands pas, tant et si bien qu’après les ateliers composition, enregistrement, mixage et mastering, nous en sommes à présent aux ateliers Mugs et clés USB !

Publicités

Ce bon vieux vinyle !

Et voilà ! Les disques vinyles sont arrivés. Les CD sont en cours de pressage, les versions instrumentales, a capella, acoustiques et gtr seule sont teminées, les clés USB sont pleines à ras bord et les mugs sont peints… Yes !

Disques vinyles

Fin d’année scolaire 2017

C’est jusqu’au 5 juillet 2017 que nous avons voyagé à travers la France pour jouer nos spectacles « Le bal » et « Nouvelles destinations ». Une fin d’année scolaire 2017 bien chargée, on ne s’en plaindra pas !

Quelques dates prévues cet été mais surtout la finalisation de notre album sur des poèmes de Maurice Carême « Prenez du soleil », la préparation du spectacle acoustique pour les écoles et la refonte de la mise en scène du spectacle « Nouvelles destinations »… puis les vacances !

 

Mixage terminé !

Et voilà des nouvelles de l’avancée des travaux sur notre album « Prenez du soleil ». Le mixage a été achevé fin juillet. Nous allons pouvoir envoyer les titres au mastering dès que l’ingénieur du son sera revenu de vacances, autour du 25 août. Les chansons devraient être prêtes début septembre.

Le studio pour lequel nous avons opté est le studio « L’air ne fait pas la chanson », très réputé en matière de mastering. Il se trouve à Liège en Belgique. Nous aurons aux manettes un vrai pro qui connait son boulot sur le bout des doigts. Il pourra ainsi juger de notre travail de mixage… et nous dire de tout recommencer si besoin (au cas où on ait eu un problème de magnéto, Gérard) !

Il ne restera plus qu’à procéder aux duplications des CD.

A bientôt, Coralie et François.

Campagne de financement participatif terminée avec succès !

Bonjour à tous.
Alors aujourd’hui, c’est un mail pour vous dire un énoooooooorme merci !
Et oui, grâce à vous tous, nous avons pu atteindre et même dépasser les 100 % de la collecte qui s’est clôturée hier : 120 % soit 2644 euros réunis… C’est vraiment fabuleux et nous allons pouvoir terminer l’album « Prenez du soleil » dans les meilleures conditions. C’est Maurice Carême qui va être content .
Pour recevoir vos contreparties, il faudra patienter jusqu’à l’achèvement complet de l’album : la sortie de l’album est prévue en septembre 2017 mais nous espérons pouvoir le terminer plus tôt et vous en faire profiter en exclusivité et en « avant-première », comme on dit dans l’Bouchonois…

Que reste-t-il à faire sur l’album ? Avant de répondre à cette question, je vais d’abord vous expliquer rapidement ce qui a déjà été effectué (tout ceci est un peu technique, quoique je n’entrerai pas dans le détail. Pour ceux qui sont pressés, vous pouvez sauter directement au 14).

Qu’a-t-on déjà réalisé pour « Prenez du soleil » ?

1°) Composition des chansons à la guitare, accords et mélodie. Tout a débuté avec « A la petite épicerie »… en ré mineur…
2°) Création des versions orchestrées sur l’ordinateur (arrangements créés et enregistrés en « midi », de façon provisoire, sur des pistes de chants et guitares « témoins »). Le principe des versions orchestrées est de conserver la ligne mélodique du chant et l’harmonie des accords de guitare des versions acoustiques puis de les « habiller » différemment, de leur donner une autre couleur, un autre style. Parfois, c’est assez similaire, parfois, c’est assez tranché (« Le chat et le soleil », « Il a neigé »).
3°) Ecriture des partitions et envoi à la fondation Maurice Carême pour obtenir leur accord.
4°) Programmation définitive de la batterie et des percussions sur l’ordinateur.
5°) Enregistrement définitif de la basse… (avec ma … guitare « midi »).
6°) Enregistrement définitif des guitares (acoustiques et électriques). Ça, c’est parfois long parce qu’il y a les bons et les mauvais guitaristes…
7°) Enregistrement définitif des claviers, synthés, piano (encore avec ma guitare « midi »).
8°) Aïe, aïe, aïe, la fondation Maurice Carême nous explique qu’il faut respecter l’intégrité du poème. On revoit 6 ou 7 chansons qui n’allaient pas, on envoie les partitions à la fondation qui nous confirme que c’est bon. On reprend donc les phases précédentes pour que ça colle bien au poème (programmation, enregistrement). Ouf !
9°) Enregistrement définitif des voix leads.
10°) Enregistrement des choeurs.
11°) Formation sur les techniques de mixage (mélange des différentes pistes pour obtenir un équilibre sonore cohérent et, dans le cas de chansons, mettant en valeur le chant).
12°) Après la formation, phase pratique : 2 ou 3 tâtonnements puis mise en place d’une procédure assez classique en matière de mixage. Nettoyage des pistes, réglage du gain de chaque piste, mise à plat du volume et du panoramique, filtrage, égalisation, gestion de la dynamique… puis on recommence au début parce que ça nous plait pas ! Sachant que chaque chanson regroupe au moins une quarantaine de pistes, le mixage peut vite devenir chronophage.
13°) Quand on est satisfait de notre son, le mixage n’est pas encore terminé ! Il reste à donner aux chansons une impression de profondeur avec la réverbération, les delays (échos) et effets de modulation (chorus, flanger, phaser).

Et bien, on en est là ! Une douzaine de chansons ont été traitées avec les réverbérations et consorts, il en reste donc 4 (+ les 16 versions acoustiques).

Que reste-t-il à faire ?

14°) Terminer les réverbérations, delays sur toutes les chansons.
15°) Appliquer des automations sur les chansons : le mixage était statique (les pistes ont les mêmes réglages sur toute la chanson), il devient dynamique (je monte le volume du chant sur le refrain et je le baisse sur le couplet par exemple).
16°) Ecoute critique du mixage dans différentes conditions (voiture, télévision, chaine hi-fi, enceintes d’ordinateur, walkman… pardon MP3 !).
17°) Export des chansons multi-pistes en fichier stéréo pour l’envoi au mastering. Création des mixages alternatifs : les chansons instrumentales, les a cappella.
18°) Etape du mastering : si le mixage est le moyen d’équilibrer tous les instruments d’une chanson, le mastering permet, quant à lui, d’harmoniser toutes les chansons d’un album (volume, fréquence, dynamique…). C’est l’étape finale avant la diffusion d’un album. Le but de la manœuvre est de donner une cohésion à l’ensemble de l’album, tant au niveau de la « couleur sonore » qu’au niveau du volume perçu, en passant par l’agencement des titres, les fondus, le temps de pause entre chaque morceau, etc… C’est cette étape qui sera financée par vos contributions, avec la suivante.
19°) Duplication des CD et paiement de la SDRM (SACEM). Les chansons sont protégés à la SACEM et à la SABAM (Sacem belge car Maurice Carême était belge) : les droits sont répartis à 50-50, Maurice Carême étant l’auteur et moi, le compositeur. Coralie et moi sommes les producteurs de l’album, nous payons donc des droits de duplication à la SDRM qui nous seront ensuite en partie restitués par la SACEM en tant que compositeur. Mais, comme dans les baignoires, y’a de l’évaporation, des robinets qui fuient…… et on ne retrouve pas en sortie ce que l’on a versé en entrée…
20°) Champagne ! Enfin, ce n’est quand même pas terminé car il faut diffuser l’album notamment grâce à la création d’un spectacle pour les écoles et/ou autres (à voir, pas très défini pour l’instant, plusieurs versions de spectacle possibles), démarchage des maisons de disques, des éditeurs, des disquaires indépendants…

Dans toutes ces étapes, je n’ai pas mentionner les « tâches annexes » : mise au point de la pochette, du site internet, de la campagne de financement participatif…et j’en oublie mais on arrête là pour aujourd’hui. Pour les musiciens ou les curieux, je répondrai volontiers à vos questions. La suite au prochain épisode.

Grosses bises à tous, encore MERCI et à bientôt !

Hiver 2015-2016

L’hiver 2015/2016 fut clément côté température mais plutôt chaud bouillant côté spectacle avec des mois de décembre et février très chargés.

IMG_6474